CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Trois

— Trois — Le nombre trois offre à considérer les particularités suivantes :

1°) Il est le terme final de la série des trois premiers nombres entiers et, à ce titre, signifie secondairement l'ensemble de la série (trois objets), l'ordre même du dernier terme (le troisième objet).

2°) La série de trois objets peut être inorganisée (janvier, février, mars), ou au contraire comporter une structure interne (thèse, antithèse, synthèse, ou encore sujet, copule, prédicat, ou encore passé, présent, avenir). Cette structure peut conférer au troisième terme la valeur d'un aboutissement (synthèse), la valeur d'un « objet » (prédicat) ou la valeur d'un
médiateur (présent).

En résumé (et nous simplifions), trois peut représenter : un ternaire, un ordre dans un ternaire, la synthèse d'un ternaire, l'objet dans un ternaire, le moyen d'un ternaire. D'où dérivent les différents sens symboliques du
trois et de son idéogramme, le triangle (voir ce mot). Il ne saurait, en effet, y avoir d'autre idéogramme général que le triangle, trois points étant nécessairement situés dans un même plan. L'alignement est un cas particulier qui correspond précisément à la collection de trois objets semblables — ceux du rapprochement desquels ne surgit rien de nouveau.

A noter que
trois qualitativement considéré procède de un dans la mesure où il introduit l'unité : la synthèse réduit à un la thèse et l'antithèse, la copule réduit à une proposition les deux termes séparés, l'objet définit l'action indiquée par le sujet et la copule, le présent unit le passé à l'avenir, etc...

Il ne mène qu'à un, ou à de nouveaux ternaires (ex. : la synthèse confrontée à un quatrième élément ou anti-synthèse donnerait une nouvelle synthèse et formerait donc un nouveau triangle ayant un sommet commun avec le premier). Qualitativement, on ne passe pas de trois à quatre.

Par composition, par contre, on passe de trois à six, neuf, douze, etc..., mais cela ne procède pas des
seules propriétés internes de trois. La question étant ainsi définie, il est aisé de voir si les applications qu'on voit faire de trois au point de vue symbolique sont valables ou gratuites (voir Triade).


 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page