CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Toison d'Or (La)

— Toison d'Or (La) — Cette tradition, la plus ancienne de la Grèce, puisque Hésiode et Homère y font allusion dans leurs poèmes, 800 ans avant notre ère, est directement reliée aux Argonautes qui, pour la conquérir, firent un voyage fabuleux plein d'enseignements.

Les deux enfants du roi béotien Athamas, Phrixus et Hellé, menacés dans leur existence et poursuivis par la haine de leur marâtre, Ino, prirent la fuite, montés sur un bélier merveilleux qu'ils tenaient d'Hermès. Cet animal avait le don de la parole et se mouvait aussi facilement dans les airs que sur terre.

Pendant leur voyage, Hellé, pris d'une terreur panique, se laissa tomber dans la mer, et Prixus parvint seul en Colchide. Arrivé là, il sacrifia le bélier à Zeus, et fit don de sa toison au roi du pays qui la suspendit à un arbre qui, lui aussi, eut dès lors le don de la parole.

Cependant, à Iolchos, en Thessalie, régnait un usurpateur, Pélias, qui avait détrôné son frère, Eson, père de Jason. Un oracle avait prédit que Pélias serait chassé par Jason. Aussi, pour le protéger, son père le prétendit mort et le fit élever par Chiron, un centaure, fils de Saturne, qui était plein de sagesse et de science et qui donna au jeune prince le nom de Jason au lieu de celui de Diomède, qu'il avait reçu à sa naissance.

Ayant atteint l'âge de vingt-huit ans, Jason partit pour consulter l'oracle, qui lui prescrivit de se vêtir à la manière des Magnésiens, de joindre une peau de léopard à ce vêtement, de se munir de deux lances et d'aller en cette tenue à la cour d'Iolchos.

En route, après avoir secouru une femme qu'il ignorait être Junon, il perdit une sandale et arriva dans cette tenue devant son oncle. Celui-ci, grâce à un oracle, le reconnut et, devant la revendication de Jason et pour l'éloigner, lui proposa une expédition glorieuse, mais pleine de dangers. Il s'agissait de ramener en Grèce les mânes de Phrixus, et d'y joindre la Toison merveilleuse promettant à son possesseur tous les honneurs et toutes les richesses, en récompense de quoi il lui rendrait son trône à son retour.
Dès lors, dans toute la Grèce on annonça l'expédition de Jason qu'une élite de héros accompagnait dans son voyage : Hercule, Thésée, Méliaque, Orphée, Pélée et les Dioscures se joignirent à lui. Ils furent en tout cinquante-deux à s'embarquer sur le vaisseau
Argo, au cap de Magnésie.

Après un voyage plein d'embûches où les Argonautes eurent à lutter contre les éléments et les hommes, ils débarquèrent de nuit dans la capitale de Colchide et y reprirent la Toison d'Or après que Médée, qui chérissait Jason, parvint par ses enchantements à l'aider à se rendre maître des taureaux à gueules enflammées et du dragon qui la gardaient, puis à sortir vainqueur des conditions exigées par Eètes, roi de Colchide, avant que Jason entre en possession de la Toison.

Il devait mettre sous le joug deux taureaux donnés par Vulcain, qui avaient des cornes et des pieds d'airain, et qui vomissaient des flammes tourbillonnantes. Il devait ensuite les attacher à une charrue de diamants et leur faire défricher un immense champ consacré à Mars, pour y semer les dents d'un dragon d'où devaient naître tout armés des hommes qu'il aurait à exterminer jusqu'au dernier. Enfin, il fallait tuer le dragon qui veillait sans cesse sur la Toison d'Or.

Tout cela fut fait, mais le retour ne s'effectua pas sans encombre.

L'ensemble du voyage des Argonautes constitue un cycle plutôt qu'une expédition. On en comprend le sens si l'on se réfère au symbolisme propre à chacun des éléments qui y interviennent. On peut largement s'aider dans cette interprétation du parallélisme qui existe entre tous les cycles de « récupération » (récupération d'Hélène à Trois, récupération du chaudron magique, du cycle épique celte, récupération du Graal dans le cycle du roi Arthur, etc...).

Il est évident que dans de tels cycles, l'individu part à la recherche du Grand Secret et doit, muni de ce trésor, revenir transformé à son point de départ. C'est l'aventure de l'évolution humaine selon l'ascèse épique. L'ascèse astrologique, l'ascèse tarologique, l'ascèse alchimique et toutes les ascèses initiatiques correspondent au même problème.

La parfaite adéquation de l'épopée aux mécanismes profonds de l'être humain fait que le trajet des Argonautes a pu servir d'itinéraire initiatique, ce qui explique les fondements d'institutions telles que l'Ordre de Chevalerie de la Toison d'Or — ou encore que les différents attributs, symboles et personnifications du voyage en Argos aient trouvé place dans le rituel ou le cérémonial de plusieurs sociétés secrètes.

Aussi peut-on interpréter le périple des Argonautes en suivant les signes du Zodiaque à partir du Bélier. Plus clairement, on peut aussi le faire en opérant la translation de l'aventure selon le symbolisme psychanalytique. On y retrouve les gardiens du seuil sous la forme du dragon, le symbole de la sublimation sous la forme de possibilités de se déplacer dans les airs (c'est l'une des vertus de la Toison d'Or). On y retrouve tout le symbolisme de l'or, de la mer, de la nuit, etc...



 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page