CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Thibet ( ou Tibet)

— Thibet ( ou Tibet) En toute rigueur, il faudrait consacrer au Thibet une très longue étude descriptive pour fonder la conclusion cavalière à laquelle nous nous tiendrons ici. Il existe de nombreux ouvrages consacrés à l'étude de cette région — les uns, démesurément enthousiastes, d'autres trop résolument centrés sur le système chrétien de référence, d'autres hostiles à l'excès. Après documentation indirecte, mais consciencieuse, nous proposons à titre de documentation l'opinion suivante :

1°) Le Thibet est une région immense et de communications difficiles. C'est en outre un pays pauvre. Il est donc explicable qu'on y trouve, comme dans l'Europe du Moyen Age, des agglomérations incultes et superstitieuses, des couvents superstitieusement et abondamment entretenus par le peuple ; et, parmi ces couvents, des centres de dégénérescence par la paresse ou, au contraire, des centres de culture.

2°) La population du Thibet est uniformément persuadée de la transmigration des âmes, ce qui donne d'emblée à ses superstitions des valeurs très différentes des nôtres. La notion de
double (voir ce mot) est notamment à la base de la plupart d'entre elles. Sans grossir démesurément l'aspect rationnel des croyances populaires, il faut cependant signaler que, dans l'ensemble, cette hypothèse de la transmigration les unifie, que la notion du double justifie ou concrétise celle de démons ; que cette unification n'exclut pas un esprit expérimental et même un certain scepticisme pour tout ce qui n'entre pas dans le cadre logique de leur système.

3°) Dans certains monastères ou dans l'ascèse individuelle, le Thibet possède des individus doués de pouvoirs psychiques exceptionnels. Il en est d'une première sorte, dénués de culture et pratiquant les yogas inférieurs comme des techniques pures. Ils parviennent à des résultats étonnants (voir LONG-GOM-PAS), mais qui ne prouvent rien de plus qu'une extraordinaire habileté à manier le psychique. Il en est d'une deuxième sorte, possédant une culture générale étonnante et, semble-t-il, des facultés psychiques moyennes — correspondant à ce qu'un homme très entraîné peut faire en Europe.

Enfin, il semble qu'il existe réellement, mais en très petit nombre, des hommes unissant la sagesse et les pouvoirs ; mais comme ces pouvoirs sont des résultantes sans intérêt pour eux, ils ne se prêtent guère à des démonstrations à l'usage des journalistes occidentaux... aussi faut-il sévèrement se méfier des témoignages trop bien documentés. Il faut leur préférer l'opinion de Thibétains cultivés, même si elle est plus laconique.

En résumé, tout ce qu'on dit du Thibet est vrai, sauf qu'on y trouve des choses mystérieuses. On peut y assister à des télépsychies, à des voyances, à des dédoublements, à des faits de magie opératoire ou d'envoûtement, mais jamais à des choses qui soient en contradiction avec les lois rigoureuses de la nature. Par ailleurs, il ne nous a été permis de nous faire, sur
l'Agartha, aucune opinion.


 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page