CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Symbolisme du Tarot

Symbolisme du Tarot — Il est impossible de donner ici une étude complète de la symbolique des figures du Tarot. Toutefois, quelques règles générales permettent d'interpréter leur sens global. En premier lieu, le Tarot est une projection de l'inconscient collectif.

Comme dans les rêves et autres figurations projetées, il y a inversion de sens ; de sorte que la gauche et la droite des personnages ont une signification inverse de celle qu'il est convenu de donner à la droite et la gauche en psychologie.
Un tel personnage placé de face traduit une action statique (ex. : la Justice) ;
un personnage tourné vers la gauche a un rôle essentiellement actif ou matériel (ex. : l'Empereur) ;
inversement, un personnage tourné vers la droite traduirait la méditation ou le retour sur soi-même dans la spiritualité.

En deuxième lieu, les sens ne peuvent être interprétés que segment par segment du corps. Ainsi, l'orientation de la tête peut différer de celle du corps et chaque partie prend pour son compte une signification donnée. En outre, et en troisième lieu, l'attitude générale du personnage représenté à sa valeur propre. Un personnage assis est avant tout statique, un personnage debout avant tout dynamique ou actif.

Il y aurait lieu de détailler la valeur respective de chaque élément ou attribut figurant sur les Arcanes majeurs. La tête, le buste, l'abdomen représentent respectivement la pensée, l'affectivité et les instincts. Le bras droit et le bras gauche, la main droite et la main gauche, la jambe et le pied droit et gauche ont une signification inversée, mais conforme à celle que leur donne la psychologie scientifique.

Les cheveux et la barbe représentent respectivement le dynamisme instinctif humain ou féminin et viril. Les pièces de vêtement prennent symboliquement la signification des segments du corps qu'ils recouvrent : un collier représente l'attribut socialisé de la dépendance comme le cou représente la dépendance de la pensée par rapport à la vie affective ou de l'individualité par rapport à la collectivité ; la ceinture, de même, est l'attribut socialisé correspondant à la domination des instincts.

Les coiffures traduisent la soumission de l'individu à une autorité (matérielle ou spirituelle) et symbolisent du même coup cette autorité. Les épaulettes, sceptres, écussons, etc... ont des significations aisées à interpréter si l'on connaît la symbolique du corps et du vêtement.

En quatrième lieu, le Tarot comporte sept couleurs : le bleu, le rouge, le jaune, le chair, le blanc, le noir, le vert (et le violet dans les Arcanes mineurs). L'interprétation de ces différentes couleurs est sensiblement celle que leur donne la symbolique sacrée du Moyen-âge (voir au mot Couleurs).
Ainsi, la Papesse porte-t-elle une robe rouge cachée sous un manteau bleu alors que le Pape porte une robe bleue cachée par une cape rouge. La valeur symbolique de ces éléments est d'ailleurs évidente, car il est constant que les Pontifes de toutes les religions sont vêtus de blanc.

En cinquième lieu, les Arcanes majeurs — à l'exception du Mat, portent chacun un numéro qui n'est pas simplement un numéro d'ordre. Ils se prêtent à des combinaisons numérologiques qui permettent d'établir des connexions multiples entre les différentes lames. Tel est l'ensemble des directives qui autorisent une interprétation symbolique de cet extraordinaire document qu'est le Tarot. Il faudrait donner beaucoup de clefs secondaires pour permettre au lecteur de lire lui-même ce document à livre ouvert ; mais nous lui demandons de tenir pour assuré qu'il ne renferme ni contradiction ni incohérence.

Disons enfin que la suite des Arcanes majeurs exprime les avatars et les progrès de l'évolution humaine et cosmique ; mais que pour en comprendre le message, il ne convient pas d'interpréter les lames dans leur ordre numérique : il y a plusieurs circuits possibles. Par ailleurs, et dans la mesure où le Tarot, donnant une image des lois du monde, donne aussi une image du monde, il faut, pour la comprendre et en épuiser les secrets, disposer les lames selon plusieurs modes de répartition dont la numérologie donne la formule.

A titre indicatif, rappelons, à propos des Arcanes mineurs, que l'Épée, la Coupe, le Denier et le Bâton correspondent respectivement à l'Air, l'Eau, la Terre et le Feu dans l'ordre des Éléments, à l'Action, à la Sensibilité (et à la Fécondité), à la Possession et à la Vie sur le plan des archétypes.


 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page