CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Survivance

— Survivance — La survivance de l'âme a toujours été une question angoissante pour l'homme. Si curieux que cela paraisse, il a toujours masqué son angoisse par des édifices grandioses (philosophies, religions, occultisme), et il n'a vraiment construit ces édifices que pour échapper à l'angoisse de perdre son Moi, — alors qu'il a toujours témoigné beaucoup de désintérêt de la vie dans les combats ! C'est que précisément la vie est moins importante que la survie. On sait que deux théories principales sont en présence dans les solutions les plus courantes du problème : les paradis et les renaissances.

Dans l'hypothèse des paradis (doublés d'enfers, de Champs Élysées, de Purgatoires, etc...), l'homme ne repasse jamais où il a vécu. Toute preuve et tout espoir de preuve échappe donc quant à prouver la survie par le témoignage d'un revenant. Les différentes religions qui optent pour cette solution s'en remettent aux assertions de leurs prophètes et la foi fait le reste. Dans les religions qui optent au contraire pour les réincarnations, les preuves peuvent venir de l'expérience humaine (visite des Esprits, etc...). Nous avons exposé la valeur de ces preuves à propos du
Spiritisme et de la Réincarnation.

Quant à la survie temporaire — à défaut de survie éternelle — elle n'est pas impossible. Certaines expériences, et notamment des photographies, prouvent que le corps psychique survit au corps physique (voir au mot Dédoublement). D'autre part, les récentes expériences russes de l'Institut de Moscou, sur les réanimations après mort prolongée, devraient et doivent être l'occasion d'observations intéressantes à ce sujet. Toutefois et jusqu'à plus ample informé, les réanimés de la dernière guerre n'ont gardé aucun souvenir de toute la période qui sépare leur mort de leur résurrection.


 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page