CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Succubes

— Succubes —On appelle Succube une entité prenant la forme féminine et apparaissant à l'homme aux fins de le tenter. A vrai dire, il y a des succubes une définition restreinte et une définition large. Dans un sens étroit, on fait du succube une apparition de rêve ou de cauchemar, mais son intervention se limite au sommeil.

Selon le jugement de l'Église, il n'en constituait pas moins un risque de chute. Au sens large, les succubes prennent une forme humaine de chair et tentent l'homme pour tout de bon. La légende est pleine de récits où l'on voit intervenir les succubes. Ce sont souvent d'affreuses sorcières qui prennent l'apparence de femmes jeunes et voluptueuses.

Selon la tradition rabbinique, les succubes seraient des entités démoniaques appartenant à la catégorie des anges déchus de la première heure (voir au mot Démons). Lilith notamment serait un succube ayant tenté Adam avant qu'il connût Ève, et lui ayant donné pour enfants toute une pléiade de démons.

On devine ce que la croyance populaire a pu faire des succubes et la place qu'elle a pu lui faire dans la vie quotidienne. Il suffisait, au Moyen Age, de rêver d'une jeune femme en laquelle on croyait discerner les traits d'une vieille femme du pays, pour soupçonner aussitôt celle-ci de sorcellerie.
Des aventures de ce genre finirent souvent sur le bûcher d'autant que, comme preuve complémentaire, on admettait alors les éléments les plus sommaires, tels que la possession d'une croix ébréchée (la seule que, disait-on, pouvaient porter les sorcières puisque le diable n'aurait pas supporté la vue d'une croix intacte, ce qui aurait empêché tout commerce avec le démon).

En réalité, incubes et succubes peuvent être des matérialisations et il n'y a aucune raison de douter de celles-là plutôt que d'autres. Les légendes du Thibet sont pleines de récits sur les fées apparaissant aux initiés d'abord sous la forme de vieilles sorcières répugnantes, puis de jeunes femmes ravissantes, qu'ils devaient violer pour franchir un degré dans la Connaissance.

Ces récits ne sont pas nécessairement mythiques, au sens plein du mot, en ce sens qu'un montage psychologique bien préparé justifie toutes les apparitions possibles. Ce que nous pouvons seulement affirmer, c'est que les incubes et les succubes ont complètement disparu de nos jours.


 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page