CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Blog de Ronald Maes 

 Quels sont les bons critères de
giration du pendule ?

 Question :

Bonjour,

    étant récemment un heureux acquéreur du pendule de THOT, j’ai besoin de quelques éclaircissements.

    Quand on utilise le pendule, tant en émission qu’en imprégnation ou chargement, celui-ci tourne dans le sens qu’il a décidé de suivre.
    Je constate donc des rotations dans le sens des aiguilles d’une montre, puis l’inverse, puis des balancements. Tout ceci dans un ordre aléatoire jusqu’à l’arrêt final.

    Or, dans le livre de Marc ROQUART sur le pendule de THOTH et ses mystères, l’auteur évoque souvent le sens « dextrogyre » dans l’utilisation de son pendule.
    En clair, il lance son pendule dans une giration positive.

    Ma question est la suivante : faut-il laisser son pendule suivre son chemin, une fois imprégné de notre formulation mentale ou écrite ?
    Ou bien faut-il lui imprimer un sens défini selon les besoins de l’utilisation en cours ?
    Quels sont alors les bons critères de giration ?
    Merci de bien vouloir m’éclairer.

 Réponse :

Une giration « dextrogyre » du pendule (mouvement dans le sens horaire donc vers la droite) peut-être
    — un mouvement que votre pendule prend spontanément
    — ou une direction dans laquelle vous lancez votre pendule

    Ce mouvement n'est pas nécessairement le mouvement 'positif' du radiesthésiste.
    Nombreux radiesthésiste ont déterminé leurs mouvements — Positif, Négatif, et Pas de Réponse,
    par des mouvements différents d’Horaire (dextrogyre) et d'Antihoraire (lévogyre).

    Donc quand l’auteur évoque souvent le sens « dextrogyre » dans l’utilisation de son pendule il s'agit d'un mouvement horaire (vers la droite) — indépendamment des mouvements qu'il obtient de son pendule en réponse à une question.

    *- Faut-il laisser son pendule suivre son chemin, une fois imprégné de notre formulation mentale ou écrite ?
    Oui, dans le cas d'une recherche ou question — car le mouvement du pendule donnera une réponse à votre question.

    *- Ou bien faut-il lui imprimer un sens défini selon les besoins de l’utilisation en cours ?
    Oui, dans le cas d'une action radionique, d'un transfert énergétique, d'une imprégnation, etc.
    Ce mouvement est le sens horaire pour charger — et le sens antihoraire pour décharger.

    Par exemple, à la fin d'une mise en action d'un graphique, il est bon de faire tourner son pendule en sens horaire au-dessus de l'ensemble, jusqu’à l'arrêt spontané — en visualisant le résultat voulu ou en répétant mentalement notre formulation.
    Ceci peut de faire chaque jour de l'action radionique.

    Toujours bien faire la différence entre
    — les mouvements que vous avez établis avec votre pendule pour répondre - Oui, Non, ou Pas de réponse
    — et les mouvements imprimés à votre pendule lors d'une action radionique, pour charger ou décharger, pour activer ou réactiver un montage sur graphique ou un témoin sur appareil de radionique, etc.

    Bon travail
    Ronald Maes

compassLiens et références :

  Pendule de Thoth
ebookesoteriqueBibliothèque de Radiesthésie 
      (eBookEsoterique.com)

penAjoutez vos commentaires ou questions.

mailSouscrivez aux nouveaux articles et commentaires
 

Bookmark this page
Facebook Twitter Google Bookmarks Blogmarks Delicious Stumbleupon Netvouz