CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Phallus

— Phallus — On sait que les Grecs ont aussi appelé Mercure : Chry­sorapis, c'est-à-dire « qui a une verge d'or ». Ce à quoi les commentateurs prudents n'ont pas manqué de signaler qu'il s'agissait du caducée et non d'au- chose, et ils ont raison.

Mais si le mot verge a un double sens dans notre langue, c'est que précisément cet attribut-instrument a un sens symbolique.

 

La verge d'Aaron, le sceptre royal, la Lance de Parsifal, la Baguette magique, le Bâton du Tarot, le Bâton de Moïse, la Marotte du Fou, sont des symboles ou attributs équivalents de même valeur que le Lingam hindou. Une des formes équivalentes est le serpent (le bâton de Moïse se change en serpent sous les yeux du Pharaon), et comme lui, il est la force de vie.

 

Il faudrait reprendre toute la mythologie pour traiter la question du symbolisme phallique. Nous ne ferons qu'indiquer les fils conducteurs suivants :

1°) Le symbole phallique participe de tous les sens de la droite opposée à la courbe (voir Homosophie).

 

2°) Il procède du symbolisme de ce qui est érigé par rapport à ce qui est horizontal (voir au mot Croix).

 

3°) Il est le principe masculin central (voir au mot Caducée et au mot Serpent).

 

4°) Il est explicité par les mythes de Priape, de Vishnou —indirectement Jupiter, Osiris, Bacchus, Pan.

 

5°) Il affecte, outre le serpent, la forme symbolique de l'épée pointe en l'air (l'épée pointe en terre montre la croix et symbolise le complexe de castration — ou le sacrifice, selon la terminologie chrétienne), la montagne (mythologie chinoise notamment), et,

 

6°) d'une façon générale, se prête à toutes les transformations symboliques qui ont été inventoriées et expliquées par la psychanalyse.

 

7°) L'étymologie montre des correspondances multiples (pin, pigne, pignon, pinacle : forme érigée ; erigere : élévation ; biti : étrave en ancien scandinave ; nique, niké : victoire en grec ; nik : coïter en arabe, baiser quelqu'un au sens d'avoir la victoire sur lui, etc... ; virga, verge, verger du latin viridis vert, vert au sens vert-galant, vergue en normand, envergure ; vit, vita, vitellus, etc... ; vis : force, vir : homme, etc... ; lux, lumière, luxus, luxe, luxuria, surabondance, etc...).

 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page