CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Oracle

— Oracle — Terme de l'Écriture. L'oracle, nom du Saint des Saints, c'est-à-dire du lieu le plus sacré dans le temple des Juifs.
Dans la Bible (Livre des Rois, 3, 6, 16), les prêtres portèrent l'arche d'alliance du Seigneur au lieu qui lui avait été destiné, c'est-à dire près de l'oracle du temple, dans le Saint des Saints.
Bossuet dit (dans son Histoire, 11, 13) « L'Église par laquelle le Saint-Esprit rendait ses oracles. »

On voit que le mot a changé de sens dans notre langage courant, puisque nous lui attribuons un sens exclusivement profane, par opposition aux dits des prophètes. En fait, et par étymologie, l'oracle est une chose dite, et devient prophétie lorsqu'elle est écrite — encore que ce dernier mot indique lui aussi un processus purement oral.

Pour l'histoire des oracles, voir, dans ce Dictionnaire, tous les mots terminés par
mande, et aussi le mot Sibylle. Quant au mécanisme prophétique, voir les mots Prophète et Voyance.


 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page