CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Livres auguraux

— Livres auguraux — Les objets sur lesquels les augures (voir ce mot) exerçaient leur science se réduisent à douze chefs :

1°) L'entrée des animaux dans une maison, domestiques ou sauvages.

2°) Les animaux qui se présentaient inopinément sur le chemin d'un voyageur.

3°) La foudre, l'incendie d'une maison, etc...

4°) Un rat qui rongeait les meubles, un loup qui emportait une brebis, un renard qui mangeait une poule et autres incidents de cette espèce.

5°) Un bruit que l'on entendait dans la maison et que l'on croyait venir d'un esprit ou d'un feu-follet.

6°) Un oiseau qui se laissait tomber sur le chemin ou se laissait prendre, un hibou qui chantait, une corneille qui criait, etc...

7°) Un chat qui, contre la coutume, entrait dans la pièce par un trou (ou tout autre animal), et qui était considéré comme un mauvais génie.

8°) Une chandelle ou un flambeau qui s'éteignait, ce que l'on croyait dû à la présence d'un démon.

9°) Le pétillement du feu — qui était considéré comme le langage de Vulcain.

10°) Les étincelles projetées par le foyer.

11°) Les irrégularités et danses de la flamme, qui passaient pour être le langage des Lares.

12°) Les événements attristants et soudains.


 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page