CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Justice (La)

Justice (La)


— Justice (La) —
 Nom du VIII° Arcane majeur du Tarot.
Le trône, la balance et l'épée sont jaunes ainsi que la coiffure, les manches et le collier. La robe est rouge, le manteau bleu. Les cheveux sont
 chair. Le sens de cette carte n'est pas mystérieux: il est indiqué par son nom même. L'analyse de la figure n'apporte que peu d'éléments. Il faut noter toutefois :

1°) Que les cheveux sont de chair, que, par conséquent, la force animatrice de l'autorité de Justice n'est ni divine ni transcendante : Il s'agit de la
 Justice immanente
. Comme elle est, d'autre part, revêtue des attributs de la Justice-Institution, cela veut dire que cette dernière est aussi une justice immanente et, qu'en fin de compte, l'homme n'a pas à en supposer ni à en espérer d'autre.

2°) La manche du bras qui tient la balance est jaune ; c'est-à-dire que la Justice Immanente l'est dans son mécanisme, mais que le Principe de la Justice est transcendant. Le glaive et le trône procèdent également d'éléments qui dépassent l'homme.

3°) Il n'y a, dans cette carte, aucune partie blanche. C'est-à-dire que le plan de la Buddhi, dégagé des notions de Bien et de Mal, n'y a pas sa place. La Notion même de Justice se place au-dessous de ce plan et il n'y a aucun contact possible. C'est d'ailleurs compréhensible puisque le plan de la Buddhi est Conscience et que la Justice, concrétisation projective des complexes de culpabilité est, par définition, inconscience.

4°) Les deux plateaux de la Balance sont inégaux. Il s'agit donc d'une justice distributive et non commutative (qui n'a d'ailleurs aucun fondement ni aucune place dans le monde).

On peut aussi faire correspondre l'Arcane de la Justice au Karma (voir ce mot). Cela n'ajoute rien puisque ce dernier est aussi une projection d'un processus immanent et transcendantal.

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page