CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Jugement (Le)

Jugement (Le)


— Jugement (Le) —
 
Nom du XXe Arcane majeur du Tarot.

L'Ange a des cheveux jaunes, des manches rouges. La trompette et la croix du fanion sont jaunes. Les ailes sont de chair, et l'auréole blanche.
L'excavation du premier plan est verte et les trois personnages du bas ont les cheveux bleus. L'interprétation de cette carte est aussi variée que possible. Chacun y projette ses points de vue personnels.
Par analogie avec les enseignements chrétiens, on veut y voir le jugement dernier. Les initiatistes y voient la sortie du sarcophage initiatique.
Comme c'est dans l'aventure humaine qu'il faut situer cet Arcane, il faut penser que le centre de la carte est l'homme nu du premier plan. Par opposition aux ,deux autres personnages, son sexe est indéterminé et ses cheveux sont nattés.
Il sort d'une excavation verte et les deux autres personnages prient vers lui. Il semble donc émerger au-dessus du plan de la vie végétative auquel sont voués les deux autres ; sa vie instinctive (les cheveux) est disciplinée. On peut donc penser qu'il s'agit de la deuxième naissance.

Cette deuxième naissance est symbolisée par l'Ange du Jugement qui est aussi le Baptême par le feu (rayons jaunes, au nombre de vingt = plus petit commun multiple du quaternaire et du pentenaire. A noter que XX est aussi le numéro de l'Arcane, qu'il a pour valeur secrète : 2, l'initiation, et la Papesse, et produit de V et IV — le Pape et l'Empereur, c'est-à-dire la maîtrise matérielle et spi rituelle). L'étendard est celui du Saint-Esprit. Quant à l'auréole blanche, elle traduit une autorité encore supérieure qui est celle de l'ordre du monde.

Quand on interprète le XXe Arcane comme « Appel inéluctable du plan divin et du spirituel dans la matière » ou encore « l'Homme réveillé de son sommeil dans la matière »> etc..., on ne fait que traduire les considérations qui précèdent en termes de dualisme.

Mais en quoi y a-t-il Jugement ? A cela, nous répondrons en suggérant que le mot de Jugement a deux sens et notamment celui de discernement (
Viveka). La trompette symbolise le discernement (partage des bons et des méchants) ; ici, elle est montrée au monde par l'Esprit et les hommes en prière ne la voient pas. Seul celui qui sort du sommeil la voit (celui qui tourne le dos) ; c'est visiblement à lui que s'adresse l'allégorie supérieure.

 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page