CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Jaune

— Jaune — La couleur jaune, dans la symbolique chrétienne, procède du rouge et du blanc — c'est-à-dire qu'elle combine l'amour divin et la sagesse divine dans la Révélation.

C'est un sens voisin qu'il faut attribuer à la couleur jaune dans le Tarot ; toutefois, on sait que le mot révélation a un sens bien différent pour l'Église chrétienne et pour l'Église gnostique, à laquelle le Tarot s'apparente plus directement en esprit. En dehors et au-dessus du courant judéo-chrétien, le jaune a le symbolisme du Soleil et de l'Or.

A noter en passant et d'après Portal, que le Soleil symbolise pour son compte l'or, le jaune et la révélation ; mais quand il est opposé à la Lune, il signifie Amour divin (la Lune étant la Sagesse divine). En hébreu,
Aor signifie lumière, dans un sens à la fois concret et abstrait. En général, et partout où s'ajoute l'idée de Révélation, c'est l'or qui symbolise l'initiation, et la couleur de l'initiation est jaune (robe de la plupart des moines en Orient, Vers Dorés de Pythagore, Légende Dorée, etc...).

Mais, bien entendu, le jaune, correspondant à un archétype, est un : symbole ambivalent. Le soufre correspond à la culpabilité et au diable. La couleur du mariage est aussi la couleur du cocuage. La pomme d'or est la pomme de concorde et aussi la pomme de discorde.

Dans la chevalerie des Maures, le jaune doré est l'attribut de la sagesse et du bon conseil et le jaune pâle l'attribut de la trahison. Judas l'Ischariote est vêtu d'une robe jaune et les Juifs persécutés sont voués au jaune. En résumé, il existe un jaune chaud et un jaune froid (ne comportant pas de rouge, c'est-à-dire pas d'Amour divin) réalisant le couple ambivalent procédant de la manifestation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page