CeodeoHeader02PlantagItal3

 

IV. En conclusion

 
Si l'on considère la multiplicité des systèmes qui ont été imaginés pour ramener les hommes à des types et combien ces systèmes présentent de correspondances réciproques, il faut se dire :

1°) - Qu'aucun d'eux n'a pleinement réussi, faute de quoi il aurait éliminé tous les autres.

2°) - Que chacun d'eux envisage un aspect de l'homme et qu'un individu donné ne peut donc être défini que simultanément par plusieurs systèmes.

3°) - Que si les systèmes font appel à des symbolismes communs ou connexes, c'est qu'il existe au-delà d'eux une vérité naturelle encore mal mise en lumière, mais qui ne demande qu'à éclater.

Quelle que soit présentement la difficulté de maniement des types purs et des innombrables types mixtes qui en dérivent, la typologie reste tout de même l'armement de base de la connaissance de l'homme. Cela est surtout vrai si, à force de manier cet armement, l'élève arrive à assimiler la réalité profonde et unique qu'il habille d'une façon si disparate.