CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Grossesse

— Grossesse — L'état de grossesse a été pendant longtemps considéré comme suspect du point de vue magique — tout au moins dans la civilisation chrétienne. Est-ce le fait que la grossesse est le fruit visible de l'œuvre de chair ? On ne sait.

Ce qu'on sait dans cet ordre d'idées, c'est qu'un Concile s'est spécialement réuni à Rouen au XVe siècle pour débattre la question de savoir si l'on devait ou non accorder les derniers sacrements aux femmes mourant en état de grossesse — car bien des paroisses les refusaient, de fait. On a argué que les femmes, dans cet état, contenaient un enfant non baptisé... ce qui constitue un prétexte logique dont on peut difficilement se contenter.

Dans la croyance populaire, la femme enceinte était impure. Il arrivait même, disait-on, qu'elle voie son image bestialisée ou déformée en se regardant dans un miroir, etc. On ne peut s'empêcher d'évoquer cette phrase monstrueuse de J.-K. Huysmans (La Cathédrale) dans laquelle il proclame son « horreur des gésines » qui se perpètrent partout dans le monde —phrase écrite de nos jours au moment où l'auteur, transporté de foi chrétienne, redécouvrait avec Chartres un état de conscience moyenâgeux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page