CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Géomancie

— Géomancie — (de géo, terre, et du grec manteia, divination). Science divinatoire interprétant des signes formés sur la terre ou le sable selon une technique dont voici le principe : à l'aide du doigt ou d'un bâton, on trace des points en nombre quelconque, puis on compte ces points.
Les nombres ainsi obtenus permettront de construire des figures, qui s'interprèteront ensuite comme nous l'expliquerons. On peut aussi obtenir des séries de nombres en jetant de petits cailloux ou en traçant, au crayon, des séries de points sur un papier.

La géomancie est pratiquée par les Arabes depuis des temps immémoriaux (Les Contes des Mille et Une Nuits la mentionnent en plusieurs endroits). Aujourd'hui, en Islam même, c'est le crayon et le papier qui sont utilisés pour le premier temps de l'érection du thème géomantique : le Jet de Points (voir figure ci-dessous).


 Jet de Points


Une question étant soumise au géomancien, il concentre son esprit sur cette question et laisse aller sa main, qui trace seize lignes de points. Ensuite il compte les points de chaque ligne, note le nombre correspondant à la ligne.
Un groupe de quatre points fournit les éléments d'une figure géomantique :
le premier point correspond à la tête (deux points si le nombre est pair, un point s'il est impair),
le second au cœur,
le troisième au ventre,
et le quatrième aux pieds.
 

figure géomantique

A partir du jet de points, les seize lignes déterminent donc quatre figures, qu'on appelle les mères.

On les place, dans le
 thème géomantique
, dans r les maisons I, II, III et IV.
Les figures filles (qui occuperont les maisons V, VI, VII et VIII dérivent des mères de la façon suivante : les quatre parties de la première figure fille correspondent aux quatre têtes des mères ;
la deuxième est formée des quatre cœurs des mères, etc. Les maisons IX, X, XI et XII seront occupées par les nièces.

thème géomantique

Chaque nièce résulte de l'addition des deux figures placées au-dessus d'elle, la tête résultant de l'addition des têtes, le cœur de celle des cœurs, etc... (Pair + pair = pair ;
pair + impair = impair ; impair + impair = pair).
Les témoins se forment de même, par addition des deux figures nièces placées au-dessus d'eux. Le Juge est lui aussi, la sommation des deux témoins.

Chaque figure a un sens propre (voir aux mots correspondants aux noms des figures mentionnées dans
 le tableau synoptique 
ci-après) :

tableau synoptique

 
Les maisons dans lesquelles tombent ces figures ont aussi une valeur d'interprétation.
La première concerne le questionneur, le commencement de toute entreprise.
La deuxième se rapporte aux biens et aux bénéfices.
La troisième concerne l'entourage du consultant, ses réalisations, ses petits écrits, petits déplacements.
La quatrième, le patrimoine et l'hérédité paternelle.
La cinquième, les enfants du questionneur, ses amours et ses joies.
La sixième concerne la servitude, les maladies, les infortunes,
La septième, le conjoint, les aides, les associés et les ennemis, les contrats, les procès.
La huitième, les maladies graves et la mort, les pouvoirs occultes.
La neuvième maison concerne la vie religieuse ou philosophique du consultant, ses grands voyages.
La dixième, ses ambitions, sa profession, son hérédité maternelle.
La onzième, ses amis.
La douzième se rapporte aux épreuves, aux ennemis cachés, aux maladies incurables, aux empoisonnements.
La treizième maison, domicile du témoin droit, concerne le consultant en tant qu'homme privé et son passé.
La quatorzième, ou domicile du témoin gauche, concerne le consultant en tant qu'homme social et symbolise l'avenir.
La quinzième maison, ou domicile du juge, est la résultante du thème, la réponse à la question posée.

Beaucoup d'autres éléments interviennent dans une interprétation complète d'un thème géomantique (voir aux mots POINT DE L'INTENTION, VOIE DU POINT, PART DE FORTUNE, PASSATION, ASPECTS) ; mais on voit déjà comment il est possible, à partir du jet de points, de dressera un thème et comment ce thème, contenant une figure par maison, détermine tout ce qui concerne le consultant.
Lorsque la question posée est spéciale, on tient le plus grand compte de la figure placée dans la maison concernant cette question.

La géomancie est un excellent support de voyance : outre les significations de chaque figure dans chaque maison, les aspects et les passations introduisent une richesse de possibilités interprétatives extrêmement grandes.

L'intuition n'a qu'à choisir là ce qui la motive en apparence. Le symbolisme géomantique est d'ailleurs très proche du symbolisme astrologique et lorsque le géomancien a une culture astrologique, il a vraiment entre les mains un clavier universel au service de ses dons de voyance.


 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page