CeodeoHeader02PlantagItal3

 

 Fin du Monde

— Fin du Monde — Ce mythe est commun à toutes les civilisations.

L'Iconographie gréco-latine la représente sous les traits d'un vieillard qui a la barbe blanche et la tête chauve ; il est couronné de lierre — plante qui détruit les édifices où elle s'attache.
Son vêtement est couleur de feuille morte. Il regarde tristement la terre et tient un livre fermé où est l'oméga. Derrière lui est un soleil couchant. Cette personnification symbolise aussi la décrépitude finale des choses particulières. Les Rabbins assignent au monde une durée de six mille ans, parce que :
1°) Il y a six lettres dans le nom de Dieu.
2°) La lettre mem est répétée six fois dans le premier livre de la Genèse.
3°) Le patriarche Hénoch fut enlevé au Ciel après six générations.
4°) Dieu créa le monde en six jours.
5°) Six est un nombre parfait, etc...

On sait que l'Orient, par contre, conçoit la fin des temps tout autrement : comme la fin d'un cycle appelé à être suivi par un autre de même durée. La durée des cycles et leur subdivision est fixée en une cosmogonie très homogène (voir au mot Yuga).

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page