CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Éléphant

Dans la mythologie grecque, l'éléphant est symbole de tempérance, de l'éternité, de pitié, de puissance souveraine et des jeux publics. Il fut monté par Bacchus à son voyage aux Indes et on le représente souvent monté d'un enfant armé de flèches. Il est consacré à Pluton.

L'Éléphant Blanc est sacré aux Indes, ses soins, promenades et bains sont rituels, parce que Ganesha, Dieu de la Sagesse dans l'Inde, est représenté avec une tête d'éléphant, symbole du discernement et de la sagacité ; il est accompagné d'un rat, que les Indiens considèrent comme un animal sage et persévérant.

Cette double symbolique souffre une explication commune quant à la tempérance, la sagesse, l'éternité et l'intelligence : cet animal est, en effet, connu pour son poids (gravis, grave), sa lenteur (le diable est, au contraire, l'agitation), son intelligence et sa longévité.

Par ailleurs, il est la monture de Bacchus ou d'Éros, et présente aussi des analogies avec le Verseau (comme l'indiquent certaines anecdotes mythologiques). A ce titre, il correspond aux plaisirs permis et même sacrés — c'est-à-dire de ceux qu'il est possible de prendre sans limites à partir du moment où l'homme domine son instinct par la maîtrise (Ganesha tient sa trompe dans sa main).

Le fétichisme de l'éléphant blanc procède des pratiques religieuses ci-dessus signalées — de même que celui du poil d'éléphant, qu'on monte en bague ou en bracelet.

 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page