CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Ego

— Ego — Nom latin du Moi, dont il est souvent question en hermétisme. C'est que toute l'ascèse hermétique vise précisément à briser la prison du moi pour atteindre au soi impersonnel qui est notre vraie nature. Parmi les ascèses religieuses, et dont l'ordre d'importance numérique des religions, il faut préciser :

1°) que le Bouddhisme vise à la participation au soi et à la destruction du Moi.

2°) Que l'Islamisme est aussi une tendance à la participation en un Principe divin impersonnel mais où le moi conserve de notables prérogatives.

3°) Que pour le Christianisme, il n'y a pas de
soi, mais la Présence d'un Dieu personnel et, corrélativement, sauvegarde intégrale des prérogatives du Moi dans cette vie et dans l'autre.

4°) Que la situation du problème est la même dans la religion juive. Toutes les positions gnosticistes et panthéistes posent en principe le caractère accidentel et regrettable de
l'Ego et la philosophie qui se dégage objectivement de la psychanalyse explique aujourd'hui comment s'enchaînent les différentes conceptions de l'Ego sur le fil de l'évolution.

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page