CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Douze

Le nombre Douze doit toutes ses propriétés symboliques au fait qu'il est le produit de trois et de quatre. Quatre, nous l'avons vu, est l'explicitation du binaire (voir aux mots Quatre, Croix, Carré), c'est-à-dire qu'il est le principe de la combinaison des éléments deux à deux en système binaire.
Exemple : le système binaire est celui des oppositions simples (Feu-Eau, Terre-Air).

Le principe de toute opération combinatoire en système binaire est la répartition en quatre résultantes (Chaud-Sec, Chaud Humide, Froid-Sec, Froid-Humide).
Le
Trois, au contraire, a le caractère spécifique de ne dériver que de l'unité et de mener à l'unité (voir au mot Trois).
Dans ces conditions,
douze représente la forme générique des opérations combinatoires :
1°) Du binaire et du ternaire.
2°) Du ternaire et du quaternaire.
Nous verrons par ailleurs que le pentenaire ne procède de rien (c'est le quaternaire qui dérive du pentenaire) De sorte que
douze occupe une position privilégiée suivie d'aucune autre position analogue.

Pour l'humanité dans l'état d'avancement où elle s'est trouvée jusqu'alors, le système duodécimal a été le plus propre à symboliser toutes les synthèses possibles ; c'est pourquoi la référence du cycle zodiacal est d'application quasi universelle. Le cycle zodiacal combine notamment :

1°) L'unité, par la continuité du processus de développement des signes (voir au mot Astrologie).

2°) Le binaire, par l'opposition diamétrale (deux signes diamétralement opposés ont une valeur opposée ou complémentaire, une polarité inverse, appartiennent à des Éléments inverses, etc...).

3°) Le ternaire (ternaire des signes du Feu, ternaire des signes de Terre, etc...).

4°) Le quaternaire (quaternaire des signes cardinaux, quaternaire des signes mobiles...).
Parallèlement au Douze zodiacal, d'autres systèmes symboliques participent de la division duodécimale — des douze mois aux douze Apôtres en passant par les douze heures du cadran et les douze pierres de l'Ephod. Tout cela est prétexte à beaucoup de littérature mais n'ajoute pas grand-chose au symbolisme numéral qualitatif.



 

 

 

 

 

 

 

 

 ↑ Haut de page