CeodeoHeader02PlantagItal3

 

2. — Direction Psychiste

Aiguillonnée par l'attrait des « pouvoirs », la pensée occultiste s'est, de tout temps, orientée vers l'étude des facultés psychiques de l'homme. Parmi les innombrables procédés mantiques (1), les pratiques magiques et pantaculaires, la direction « psychiste » a isolé la suggestion, l'hypnotisme, la concentration, l'extra-lucidité, etc..., que la tendance scientiste a groupé d'autre part sous l'étiquette métapsychique. En général, pourtant, la coordination s'établit assez mal entre la psychométrie, la voyance, la transmission de pensée, la lévitation, etc... A cet égard nous sommes heureux de savoir que Marianne Verneuil adopte pour son compte un point de vue qui nous est cher, à savoir que l'état de voyance occupe, dans tous ces domaines, une place centrale, et qu'à partir de là tout devient clair.

(1)Voir au mot Divination
 dans L’Encyclopédie Ésotérique (M.V.)

On peut objecter que cela n'éclaire rien du tout puisque nous ignorons en quoi consiste l'état de voyance... Précisons : le plan de connaissance qui correspond à la voyance (le plan Intuitif, selon certains nomenclateurs) ne se définit pas plus que le plan de la connaissance mentale ou que la conscience claire. Ces notions ne peuvent se définir que par une appréhension directe, une évidence par l'expérience. (Il en est de même de la notion de mélodie, de la notion de couleur et de la plupart des autres...) Mais le plan intuitif étant admis comme un fait, on voit y correspondre sans autre mystère les télépathies, cryptesthésies, métagnomies, psychométries, etc—, dans l'ordre réceptif, les faits de suggestion et les « pouvoirs » dans l'ordre actif. C'est en tout cas l'hypothèse la plus adaptée à la diversité des faits.

La direction « psychiste » n'est pas comparable à la direction scientifique ci-dessus mentionnée, encore qu'elle utilise, elle aussi, un système de référence mentalement construit. Mais essentiellement, la direction « psychiste » est pratique, expérimentale.

Les attendus théoriques qui s'y rattachent sont dénués de sens si un entraînement progressif ne vient pas leur donner une signification. A cet égard, la direction « psychiste » se rattache à un hermétisme ; elle ne constitue d'ailleurs une voie hermétique d'ascèse que dans la mesure où l'expérimentation psychique se double d'une évolution totale de la personnalité, faute de quoi elle représente tout au plus une gymnastique curieuse sans intérêt réel. (Cas du hatha-yoga, cas des fakirs, cas des diseuses de bonne aventure, etc...)

Suite ⇒Chapitre III.-3 - Direction Mantique des Sciences Occultes