CeodeoHeader02PlantagItal3

 

3. — Direction Mantique

Le monde « occulte », tel que le pénètre l'intuition, est perméable en tous sens. A défaut de manier le plan intuitif avec toute la maîtrise voulue, qui n'est pas facile à acquérir, l'homme l'a utilisé par une foule de procédés indirects. Alors que l'avenir n'apparaît pas clairement à ceux qui n'ont pas systématiquement appris à dissocier la pensée mentale de la pensée intuitive, il se fait jour de lui-même lorsque le mental est absorbé sous un prétexte quelconque. Le prétexte peut être un pendule, un jeu de tarots, etc...

Nous savons que ce point de vue n'est pas absolument classique. D'ailleurs, une précision s'impose : toutes les mancies finissent par se codifier. Ainsi, l'aspect trine en astrologie, l'anneau dans le marc de café, la passassion en géomancie, ont acquis une sorte de signification standard. Or, autant une telle codification serait de nature à rendre inopérante l'intuition du voyant, autant elle peut ne rien empêcher si le nombre de combinaisons possibles est pratiquement illimité. Par surcroît, les codifications s'inspirent toujours d'analogies intéressantes, surgies de l'inconscient collectif et qui constituent donc un document de tout premier ordre pour l'étude des structures fondamentales de l'univers-pensé. En vertu de ces considérations, on peut dire que l'arsenal des arts divinatoires est à la fois du plus haut intérêt, et d'intérêt nul.

Le matériel mantique (les supports de voyance, si l'on veut) a un intérêt nul en ce sens que la divination procède d'une sensibilité spéciale. Que cette sensibilité prenne prétexte de dessins formés par une boîte d'allumettes renversée, d'un thème astrologique, du vol des oiseaux, d'un ensemble de lames de tarots ou de toute autre chose, cela n'ajoute rien. Il importe seulement que le système adopté comporte un nombre infini de possibilités entre lesquelles l'intuition opère son choix.

C'est visible en Astrologie. Il n'y a pas deux auteurs qui soient d'accord sur la manière d'interpréter un thème. Chacun a une foule de recettes de détail concernant tel aspect de tel élément avec tel autre ; mais c'est toujours l'intuition qui répute primordial ceci plutôt que cela. Neuf ou dix planètes combinées à douze signes du zodiaque et à douze maisons, et ceci deux à deux, trois à trois, etc... représentent un nombre de rapports qui déconcerte l'imagination. Chacun de ces rapports a un sens et tous ne sont pas concordants. Alors, l'astrologue inspiré choisit.

Le thème géomantique offre un nombre équivalent de combinaisons entre lesquelles l'intuition opère son choix ; de même pour les soixante-dix-huit lames de tarots, ou les cinquante-deux cartes du jeu courant ; de même pour les figures formées par les lignes d'une main ou les grains de marc de café ; de même pour les multiples aspects des éléments d'une écriture, etc., etc...

Il est intéressant de noter d'ailleurs que les arts mantiques procèdent souvent à la fois de la science proprement dite et de la mantie pure. C'est-à-dire qu'une chiromancienne valable est toujours chirologue pour une part, et très objectivement, et voyante pour une autre part. C'est la meilleure combinaison en ce que les sciences analogico-positives ont une limite, mais apportent une base de départ solide sur laquelle la voyance peut ensuite s'appuyer pour découvrir le reste.

Tout en ayant, quant à la divination, un intérêt nul, le matériel mantique peut avoir, disions-nous, un intérêt énorme. Cela tient à ce que les grands arsenaux divinatoires (le tarot, la géomancie, l'astrologie, etc...) doivent constituer un système parfaitement représentatif de l'aventure de l'homme dans l'univers. De sorte que, d'enrichissements en enrichissements, les systèmes ont fini par être le reflet de tous les grands problèmes et de toutes les philosophies éternelles.

Le tarot est un miroir de l'aventure humaine, un itinéraire d'évolution, une synthèse de tous les problèmes possibles. Il a fini par devenir cela parce que des sages, des empiriques, l'inconscient collectif et universel y ont inscrit les grands axes de toute pensée, de toute situation. On peut en dire autant du symbolisme astrologique, qui est d'une richesse déconcertante, au point qu'on y découvre toujours des rapports nouveaux et adéquats avec ce que la science découvre chaque jour, mais qui formait la trame du monde depuis que l'humanité est là pour la refléter.

Suite ⇒ Chapitre III.4 - Direction Magique des Sciences Occultes