CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Blog de Ronald Maes 


Ce graphique que vous avez conseillé
ne donne aucun résultat !

Quand je reçois cette remarque, cela me fait supposer que le manque de résultats dans l’emploi des graphiques est dù à l’absence d’un élément extrêmement important : la CONFIANCE en ses actes.

Rappelons ce que nous avons expliqué souvent ce qui est à la base de TOUTE action radionique :
L’action radionique, donc aussi pour les graphiques, doit toujours être
— consciente,
— voulue
— et sans hésitation.

Ceci veut dire que si vous doutez, hésitez ou manquez de confiance pendant la préparation ET lors de la mise en action de votre graphique, peu ou rien ne se passera.
Un graphique, un appareil ou autre dispositif de radionique permettent de fixer, de régler et de diriger l’action. Mais c’est l’opérateur, par sa volonté, qui décide de la mise en action.
Ceci est le principe fondamental de la radionique.

De prime abord, les insuccès en radionique peuvent paraître incompréhensibles.
Mais, en approfondissant les choses, on se rend vite compte que les opérateurs ont négligé un ou plusieurs des points suivants :

1. – Le témoin du sujet
Ne s'agit-il pas d'une vieille photo, toute jaunie sur laquelle le sujet n'apparaît que d'une manière floue ? N'y a-t-il pas d'autres personnages sur cette photo ? Ou bien ne traîne-t-elle pas depuis des mois dans un portefeuille parmi d'autres photo et ayant subi ainsi les radiations de celles-ci ou même de la personne portant le portefeuille sur elle.
S'il s'agit de salive ou de mèche de cheveux, a-t-on bien veillé à mettre ce témoin dans un tube très propre et exempt d'autres radiations ?

2. – Le but à atteindre
Celui-ci est-il bien recherché dans l’intérêt même du sujet ?
Inconsciemment (ou non) n'a-t-on pas plutôt essayé de travailler selon l’idée du consultant ou de l'opérateur ? Cette conception pourrait bien paraitre logique pour l’opérateur, mais être ‘peu’ favorable au sujet.
Donc, essayez toujours d'atteindre le but qui sera le ‘plus favorable à votre sujet’, même si cela ne vous parait pas correct ou ne répond pas à vos convictions. Une recherche au pendule s’impose à chaque action.

3. – Meilleur choix du dispositif émetteur ou du graphique
Les deux premiers points étant bien établis, ne vous basez pas ‘uniquement’ sur les indications du mode d'emploi accompagnant graphiques et dispositifs. Bien sûr, il s'agit là d'indications précieuses, mais souvent plusieurs dispositifs peuvent atteindre le même but ; alors, ne les prenez donc pas au hasard.

Vous avez un pendule ? Alors, quoi de plus simple ?
Recherchez sur un cadran en 100 ou en 360°, le dispositif qui vous donnera le maximum pour le problème qui vous préoccupe ; nous disons bien le maximum, c'est-à-dire 100/100 ou 360°/360° selon le cadran utilisé. Ne vous contentez pas d'un à-peu-près.

Si aucun des dispositifs préconisés pour le but recherché ne donne ce maximum, alors, cherchez-en un autre au pendule.
Parfois, il ne faut pas vous étonner si celui choisi par le pendule ne semble pas avoir été conçu pour votre problème spécifique.
Travaillez toujours avec ‘confiance et conviction’, parfois pourrez-vous ainsi découvrir une toute nouvelle application d'un graphique ou dispositif. Après quelques résultats concluants, vous pourriez nous en faire part, afin que tous les radiesthésistes et amis puissent profiter de votre découverte.

4. – Le temps consacré à une recherche au pendule
C'est un point très important, car dans cette époque stressante que nous vivons, nous voulons toujours aller trop vite, beaucoup trop vite.
Mais un travail de recherche radiesthésique demande bien de temps et de concentration si l'on veut faire quelque chose de concluant, il faut le faire complètement relaxé.
Si vous n'avez pas devant vous le temps nécessaire à une recherche calme et pondérée, ne la faites pas ; il vaut souvent mieux ne rien entreprendre que de faire un travail bâclé.
Reportez à plus tard ! Vous récolterez certainement plus de joie d'avoir aidé efficacement.
Mais c'est à vous de décider.

Personnellement, je crois que rien ne peut procurer plus de joies, ni plus de satisfaction qu'un travail radiesthésique bien mené avec foi, persévérance et confiance avec l'aide que nous apporte notre ‘Intuition’.
En cas de réussite, comprenez qu'une force supérieure à travers cette Intuition, a accepté de vous aider dans ce travail, car que vous l'avez fait en âme et conscience.

J'espère ces quelques directives vous aideront mieux à réussir dans votre travail.
Si vous avez d’autres questions concrètes sur la radionique, écrivez-moi, je vous répondrai dès que possible.

Bon travail !

compassLiens et références :
Voir le livre «Téléradiesthésie» Ed. Servranx
Et  «Cours de Radionique et d’action à distance» des frères Servranx. Ce livre est inestimable pour celui qui désire perfectionner son art de la radionique, je vous le recommande vivement.

ebookesoteriqueBibliothèque de Radiesthésie 
      (eBookEsoterique.com)

 penAjoutez vos commentaires ou questions.

mailSouscrivez aux nouveaux articles et commentaires
 

Bookmark this page
Facebook Twitter Google Bookmarks Blogmarks Delicious Stumbleupon Netvouz