CeodeoHeader02PlantagItal3

 

Arbre Sacré

Toutes les traditions rassemblées autour de l'idée de l'arbre dérivent de l'«arbre du monde».

Cet arbre est parfois représenté les racines vers le ciel, notamment dans le Purgatoire avec Dante et dans les Védas de l'Inde, où l'Univers est nommé l'arbre de Brahman : un figuier renversé.

L'arbre cosmique est le pilier qui supporte le Ciel, comme le frêne Yggdrasil des Scandinaves qui porte un aigle sur une branche et dont un serpent ronge les racines. Chez les Sumériens, la demeure du dieu Enlil est décrite soit comme une montagne, soit comme un grand arbre.

Chez les druides, le chêne était un symbole cosmique important et en Grèce, à Dodone, ce même arbre était consacré à Apollon. En Égypte, l'aspect «pilier» prédomine, notamment avec le pilier «Djed», transposition de l'arbre cosmique dans lequel Osiris prisonnier attend sa résurrection.

Le sapin de Noël

Dans la tradition chrétienne, le symbole de l'arbre se perpétue avec le sapin de Noël. Le symbole axial s'y complique de la forme triangulaire. L'arbre est la ligne de communication entre le monde de la manifestation et le plan divin des archétypes, touchant même par la pointe à celui des principes, à la trinité du monde de l'émanation.

Involution ; évolution

Si nous plaçons le sapin inversé sous le sapin droit, le plan de jonction des racines correspond au voile séparant les deux mondes de l'émanation et de la création. L'arbre inversé représente alors l'involution, la descente des forces divines fécondantes, l'autre l'aspiration évolutive de la création vers la divinité qu'elle aspire à rejoindre.

Si nous superposons les deux sapins, nous obtenons : l'étoile à six branches, le sceau-de-Salomon de la tradition kabbalistique et l'un des symboles du tantrisme tibétain.

La Genèse nous parle aussi de l'arbre de la Science, du Bien et du Mal, symbole de l'Amour, qu'il soit charnel ou d'essence philosophique.

Par son fût vertical et ses branches horizontales, l'arbre résume le plan de la Création et il est à la fois le pivot et l'expansion, l'axe et la sphère. Par ses racines, il aspire les éléments de la matière dense, par ses feuilles, il est solidaire du rayonnement de la lumière solaire. L'arbre est une image parfaite d'un monde structuré.

 

Sources :
Histoire des Personnages Mystérieux & Des Sociétés Secrètes - Sous la direction de Louis Pauwels
Dictionnaire des Sociétés Secrètes en Occident - Sous la direction de Pierre Mariel
Dictionnaire pratique des Sciences Occultes – Marianne Verneuil

 

 ↑ Haut de page