CeodeoHeader02PlantagItal3

 

A — Le Type Lunarien.

Le Type Lunarien


Le type lunarien se caractérise morphologiquement par des formes essentiellement arrondies. Le visage est rond, la bouche ronde et lippue, le nez court et large, les yeux un peu globuleux. Les cheveux ne sont pas drus, mais abondants. Le corps est appesanti comme si les tissus contenaient trop d'eau. Une certaine obésité flasque est de règle. La main est potelée, froide et humide.

Au point de vue physiologique, le lunarien manifeste de
l'atonie et des troubles du métabolisme de l'eau. L'atonie peut porter sur le tube digestif (dyspepsie, etc...), sur les ligaments (ptoses, etc...). D'autre part, le lunarien a, grosso modo, le mode réactif du lymphatique et tend à faire des infections chroniques, des suppurations interminables.

Au point de vue psychologique, le lunarien est caractérisé par une grande sensibilité aux influences de tous ordres (perception des atmosphères, facultés psychiques, etc...) ; par une grande mémoire, mais plus puissante en ce qui concerne les détails que bien organisée. Il a une imagination débordante, mais diffuse, propice à la rêverie et, dans les meilleurs cas, au génie poétique. Dans la vie, le lunarien et la lunarienne sont essentiellement des satellites, c'est-à-dire qu'ils composent la collectivité, ou agissent comme miroirs ou confidents, ou comme auxiliaires. Mais leur besoin d'évasion peut aussi les vouer aux voyages, aux toxiques, à la vie sexuelle considérée comme moyen d'oubli, la littérature (ou, au moins, le goût dévorant de la lecture).

Suite ⇒ B — Le Type Mercurien